Louis Lachenal

  • 1950 : Maurice Herzog est le premier à gravir un sommet de plus de 8000 mètres avec Louis Lachenal. Comme cela se fait souvent à l'époque, il interdit à son compagnon, par contrat, de publier le récit de cet exploit. Lui seul le peut. Ce sera Annapurna, premier 8000. Et le succès que l'on connaît. 1956 : les carnets que Louis Lachenal a tout juste terminé d'écrire avant sa mort sont publiés de manière posthume, entièrement revus et coupés par Maurice Herzog lui-même, qui donne de Lachenal l'image d'un fou. 1996 : Michel Guérin, un an après la création de sa maison d'édition, publie la version non censurée des Carnets du vertige de Louis Lachenal en version illustrée. La famille Herzog intente un procès. Le livre est retiré de la vente. Aujourd'hui, il est temps de faire un pas de plus au-delà de la polémique, et d'écouter la belle voix « a cappella » de Lachenal. De l'Eiger à l'Annapurna s'approche au plus près du livre que Lachenal avait commencé à écrire dans les derniers mois de sa vie : tous ses textes, et seulement ses textes. Car leur puissance et leur beauté brute n'ont pas pris une ride. Ils seront accompagnés par un appareillage de notes, textes introductifs, et par des dessins et documents de l'auteur fournis par sa famille.

  • Léonard de Vinci a inventé le parapente et Dominique Potard a inventé Suzie. Une Anglaise épatante. Pourvue de volumes propres à susciter chez les farouches autochtones, qui s'arriment quotidiennement au bar de Chez Rul', une mâle et gourmande anglophilie. Côté séduction, Léonard n'est pas en reste. "Il y avait chez lui, écrit l'auteur, ce côté rassurant du chalet suisse, un chalet un peu particulier, avec des géraniums au balcon l'hiver, et de la neige sur le toit en été." A méditer.
    Bref, ces deux-là - Suzie et Léonard - vont gonfler la voile et s'envoyer en l'air. En tout bien tout honneur, du sommet du mont Blanc, en Trigano speed dating. Mais l'innocence n'a qu'un temps et la fin du roman, si elle ne révèle rien... dévoile tout. Ou l'inverse. Welcome to Chamonix, c'est la magie Potard à son meilleur.

empty