Tels Quels, vos derniers achats.

  • « Brusques » les oeuvres de Brusk ? Vivifiantes plutôt, saisissantes certainement, percutantes à n'en point douter. Car malgré ce pseudonyme provocateur, l'artiste fait preuve d'une réelle sensibilité face à la société dans laquelle il vit : « Mon nom correspond à ma manière d'être, de peindre ; comme mon style, il est tout a fait en phase avec le monde qui nous entoure : brusque ! » Artiste lyonnais, Brusk est passé par l'école des Beaux-Arts de Saint-Etienne. Son style est issu d'un mélange d'inspirations diverses, au carrefour entre cultures graffiti et hip-hop. Il allie un travail calligraphique, en 3D, avec des personnages et des mises en scènes. L'équilibre des compositions repose sur un subtil jeu de gestion de l'espace, des vides et des accumulations, des matières, des superpositions de plans. Colorées, rebelles, les fresques de Brusk dénotent un véritable sens artistique tout autant qu'une liberté de pensée atypique. Présent sur les murs d'ici ou d'ailleurs, son art apporte une lecture fraiche et audacieuse de l'actualité

  • Voici un livre hybride, qui tient autant de l'enquête policière que de la biographie, autant de l'histoire politique et artistique que de la quête personnelle.

  • "Nous avons besoin de toutes les forces que nous pouvons trouver, Cheikh. Et puis, les mécréants ne se méfient pas des femmes.
    N'est-ce pas toi qui m'as dit qu'il fallait utiliser les points faibles de nos ennemis ?" Le célèbre ex-juge antiterroriste Marc Trévidic et Matz livrent un nouveau thriller haletant, magnifiquement mis en scène par Giuseppe Liotti.

  • Jeune artiste ukrainienne découverte sur Instagram, Snezhana Soosh a enflammé la Toile en 2016 quand elle y a présenté ses aquarelles. Vues des millions de fois, celles-ci illustraient des scènes de la vie d'un père qui protège sa petite fille avec beaucoup d'amour, de patience et de gentillesse. Attirant l'oeil sans jamais le heurter, tour à tour drôles puis émouvantes, elles évoquaient la relation privilégiée que peuvent entretenir un papa et sa petite fille. Les voici désormais réunies en un album dans lequel se reconnaîtront bien des pères et leurs enfants.

  • Aucun ouvrage n'avait jusqu'à présent réussi à restituer toute la profondeur et l'extension universelle des dynamiques indissociablement écologiques et anthropologiques qui se sont déployées au cours des dix millénaires ayant précédé notre ère, de l'émergence de l'agriculture à la formation des premiers centres urbains, puis des premiers États.
    C'est ce tour de force que réalise avec un brio extraordinaire Homo domesticus. Servi par une érudition étourdissante, une plume agile et un sens aigu de la formule, ce livre démonte implacablement le grand récit de la naissance de l'État antique comme étape cruciale de la « civilisation » humaine.
    Ce faisant, il nous offre une véritable écologie politique des formes primitives d'aménagement du territoire, de l'« auto-domestication » paradoxale de l'animal humain, des dynamiques démographiques et épidémiologiques de la sédentarisation et des logiques de la servitude et de la guerre dans le monde antique.
    Cette fresque omnivore et iconoclaste révolutionne nos connaissances sur l'évolution de l'humanité et sur ce que Rousseau appelait « l'origine et les fondements de l'inégalité parmi les hommes ».

    Ajouter au panier
    En stock
  • Aucun ouvrage n'avait jusqu'à présent réussi à restituer toute la profondeur et l'extension universelle des dynamiques indissociablement écologiques et anthropologiques qui se sont déployées au cours des dix millénaires ayant précédé notre ère, de l'émergence de l'agriculture à la formation des premiers centres urbains, puis des premiers États.
    C'est ce tour de force que réalise avec un brio extraordinaire Homo domesticus. Servi par une érudition étourdissante, une plume agile et un sens aigu de la formule, ce livre démonte implacablement le grand récit de la naissance de l'État antique comme étape cruciale de la « civilisation » humaine.
    Ce faisant, il nous offre une véritable écologie politique des formes primitives d'aménagement du territoire, de l'« auto-domestication » paradoxale de l'animal humain, des dynamiques démographiques et épidémiologiques de la sédentarisation et des logiques de la servitude et de la guerre dans le monde antique.
    Cette fresque omnivore et iconoclaste révolutionne nos connaissances sur l'évolution de l'humanité et sur ce que Rousseau appelait « l'origine et les fondements de l'inégalité parmi les hommes ».

    Ajouter au panier
    En stock
  • Tandis que le poète exulte de bonheur devant un plat de raviolis, Elzbieta la dévote s'ennuie dans sa vie trop calculée, Tobias le végane coupe tous les ponts avec sa famille dans une quête éperdue de liberté, Amgad l'étudiant égyptien tombe sous le charme du beau Christophe, et l'infortunée Nathalie pleure d'avoir refusé à son mari une ultime caresse sur son lit d'agonie... Tels sont quelques-uns des quarante personnages en quête de sens dont Jean Druel enchaîne les destinées pour les désenchaîner de leur fatalité. Tous sont ordinaires. Tous, aspirant à aimer, ne savent que s'aimer d'un amour égoïste. Ils vont devoir se croiser, se lier, se perdre pour se trouver, et se déposséder d'eux-mêmes pour rencontrer l'Autre.
    Ils sont comme chacune et chacun d'entre nous. À l'image des petits du pélican qui se nourrissent en dévorant son coeur ensanglanté, ils croient que vivre signifie vampiriser. Il leur faudra apprendre la gratuité pour atteindre la liberté, et devenir des pélicans, qui donnent leur vie sans névrose ni sacrifice, mais joyeusement et comme si de rien n'était.
    Entre attirances, folies, dénis, fous rires et larmes inextinguibles, jouissances de la séduction, de la table ou du lit, voici le plus formidable des récits initiatiques par le plus outsider des grands spirituels d'aujourd'hui.

  • Sidooh T.7 Nouv.

    Sidooh T.7

    Tsutomu Takahashi

    Voilà maintenant un an que le Byakurentaï s'est installé à Edo, la capitale. Shotaro et son frère Gentaro, après un entraînement draconien, ont acquis une excellente maîtrise du sabre. Afin de tester leurs limites, ils décident de s'inscrire à un grand tournoi, auquel participent de nombreux et puissants combattants...

    En une trentaine d'années de carrière et une quinzaine d'oeuvres, Tsutomu Takahashi s'est imposé comme l'un des grands noms du seinen au pays du Soleil Levant. Il a également formé Tsutomu Nihei, l'auteur de Blame! Repéré en 1987 par la maison d'édition Kodansha, il prend son indépendance en 1989 avec Jiraishin. C'est un maître du suspense et du surnaturel. Il aime mettre en scène des anti-héros non conformistes confrontés à un destin surnaturel ou violent.
    Takahashi raconte dans Sidooh un pan de l'histoire du Japon : le Bakumatsu. Ce mot désigne une période mouvementée durant laquelle le Japon s'ouvrait au monde extérieur. À travers le périple de ses deux jeunes protagonistes, il nous conte cette histoire douloureuse qui a vu s'effondrer le shogunat, remplacé par un régime impérial moderne.

  • En plein essor mondial, l'innovation frugale est un mouvement éclairé de cocréation de valeur qui répond à l'urgence à la fois écologique et sociale. Il s'agit de développer des produits et services de qualité abordables et durables qui ont un impact positif sur la planète, tout en consommant le moins de ressources possible. Le Guide de l'innovation frugale, le premier livre sur ce sujet, vous donnera les clés pour faire mieux avec moins grâce à 6 principes indispensables : 1. Engager et itérer. 2. Booster l'agilité. 3. Créer des solutions durables et régénératrices. 4. Façonner le comportement client. 5. Cocréer de la valeur avec les consom'acteurs. 6. Collaborer avec des partenaires innovants. Dans ce livre, écrit par les auteurs du best-seller L'Innovation Jugaad, vous trouverez plus de 50 cas inspirants d'entreprises pionnières et des start-up révolutionnaires qui vous pousseront à l'action, que vous soyez dirigeant, manager, entrepreneur, ou salarié. « Navi Radjou et Jaideep Prabhu démontrent comment - et pourquoi - le concept d'innovation frugale a rapidement évolué d'un simple slogan des écoles de commerce à un impératif stratégique pour toutes les entreprises. L'innovation frugale est une idée - et un livre - dont l'heure est venue. » Paul Polman, ancien PDG d'Unilever, et président d'ICC, de B Team, et vice-président du Pacte Mondial des Nations Unies.

  • Qui sont-ils ?

    Tana Hoban

    Les animaux qui se dessinent en ombres chinoises sont des animaux que l'on connait bien : un chat, un chien, un mouton... La magie de Tana Hoban, c'est de les transformer tout au long du livre. Partagez ces objets et ces formes avec votre bébé. Il n'est jamais trop tôt pour commencer !

  • "Lundi matin, l'empereur, sa femme et le p'tit prince sont venus chez moi pour me serrer la pince". La comptine préférée des crèches et des maternelles illustrée avec humour par Thierry Dedieu. . Un grand livre en noir et blanc pour pour apprendre les jours de la semaine en chantant !

  • Noir sur blanc

    Tana Hoban

    Avant même de percevoir les couleurs, les bébés perçoivent les contrastes, le noir sur le blanc, le blanc sur le noir. Dans ce petit livre tout carton, ils reconnaîtront les formes, les objets de leur univers, en contraste et en beauté.

  • « Une poule sur un mur Qui picote du pain dur Picoti, picota, Lève la queue et puis s'en va ! » La très célèbre comptine mise en images par Thierry Dedieu, tout en humour et en noir et blanc.

  • La démarche Montessori : suivre l'évolution naturelle de la perception visuelle chez l'enfant Dans les crèches Montessori qui accueillent les bébés les plus jeunes (entre 3 et 18 mois), l'Association Montessori France (AMF) accorde le plus grand soin aux activités sensorielles en général et visuelles en particulier. Elle met ainsi à leur disposition des images en noir et blanc puis en couleurs afin que les nourrissons puissent suivre l'évolution naturelle de leur perception visuelle : ce sont par exemple le fameux mobile de Munari (noir et blanc) puis Gobbi (couleurs).

    Les tout petits Montessori présentent des dessins contrastés adaptés à la vue des bébés pour suivre l'évolution naturelle de la perception visuelle chez l'enfant, qui se construit progressivement de sa naissance à ses 2 ans. Ce 1er livre propose des objets familiers des bébés reconnaissables grâce au contraste du noir et du blanc.

    Comment utiliser Mon Premier livre en noir et blanc ?
    Feuilletez ces ouvrages avec votre bébé en le laissant observer et découvrir les images. Quand il en aura assez, il détournera la tête et fera autre chose. C'est parfait ! Ne soyez pas déçu s'il n'accorde que peu de temps aux images ; il y reviendra plus tard !

  • « Joie, tous les humains deviennent frères lorsque se déploie ton aile douce. ».

    Quatre ans avant 1789, quatre ans avant la prise de la Bastille et la Déclaration des Droits de l'Homme, Schiller écrit ce poème qui ne cessera d'accompagner Beethoven.
    Un Beethoven toute sa vie passionné de fraternité alors que tout se ligue contre lui, sa famille, sa santé, ses amours, ses finances, la noblesse.
    À tous les coups qui le frappent, il répond par un chef d'oeuvre. Jusqu'à ce bout du chemin, le 26 mars 1827, en plein coeur d'un orage. Il meurt en nous laissant, en nous léguant cette joie, les derniers accents de sa neuvième symphonie devenu le chant de l'Europe enfin réconciliée.
    Ce livre est le récit de cette passion, le portrait d'un génie fraternel.
    Un livre né d'un double amour.
    Pour l'Europe.
    Et, bien sûr, pour la musique. Car le trio « Fidelio » que viennent de créer Erik Orsenna, le pianiste Michel Dalberto et le violoncelliste Henri Demarquette raconte, mots et notes mêlés, cette folle et bouleversante passion pour la Fraternité.
    De quel trésor avons-nous le plus aujourd'hui besoin ?

  • « On peut remplir des bibliothèques entières d'ouvrages philosophiques sur la fiction. Mais il n'existe aucune théorie d'ensemble concernant les « oeuvres non-fictionnelles et documentaires ». C'est ce vide que comble ici Frédéric Pouillaude.

    On peut remplir des bibliothèques entières d'ouvrages philosophiques sur la fiction. Mais il n'existe aucune théorie d'ensemble concernant les oeuvres non-fictionnelles et documentaires. C'est ce vide que comble ici Frédéric Pouillaude. Définissant la notion de « représentations factuelles », il propose un cadre conceptuel et des critères pour penser la non-fictionnalité et l'émergence des « oeuvres factuelles » aux XXe et XXIe siècles. Trois grands groupes de médiums sont ici étudiés : les images, les textes et les performances.
    Voici détaillée avec méthode l'hypothèse d'un « art documentaire » qui fera date.
    Un livre novateur sur ce que l'art peut faire du monde et de ses représentations dès lors qu'il s'interdit les ressources de la fiction.

  • Ni transhumain, ni posthumain ou inhumain, le « presque-humain » désigne un nouveau domaine : celui qui se dessine en deçà ou au-delà de l'humain, là où notre condition devient une question plutôt qu'une évidence. Que nous disent-ils de ce que nous sommes devenus, ces êtres (zombies, mutants, robots, cyborgs, goules, etc.) qui, sans être nos semblables, nous ressemblent cependant, au point parfois de devenir des caricatures de nous-mêmes ? Qu'ils soient amis ou ennemis, ces êtres fictifs hantent notre imagination, nous promettent un avenir souvent inquiétant, remettant en cause notre autonomie. Ils nous rappellent qu'être humain, c'est toujours être susceptible de faillir. Entre menace de chute et rêve de plénitude, les presque-humains interrogent de manière originale ce que c'est qu'endosser un costume de femme, d'homme, ou simplement d'humain.

    S'appuyant sur de multiples personnages de fiction aux marges de l'humanité, cet essai explore ces figures aujourd'hui populaires pour questionner leur désir d'être simplement humaines - aspiration souvent contrecarrée par la nature, la technique ou la société. Si nous fantasmons parfois d'outrepasser notre condition et de nous arracher à nos origines animales, les presque-humains nous rattachent à l'idée d'humanité - que celle-ci constitue une promesse, une déchéance, un stade à dépasser ou une émergence à venir.

  • La tache

    Philip Roth

    À la veille de la retraite, un professeur de lettres classiques, accusé d'avoir tenu des propos racistes envers ses étudiants, préfère démissionner plutôt que de livrer le secret qui pourrait l'innocenter.
    Tandis que l'affaire Lewinski défraie les chroniques bien-pensantes, Nathan Zuckerman ouvre le dossier de son voisin Coleman Silk et découvre derrière la vie très rangée de l'ancien doyen un passé inouï, celui d'un homme qui s'est littéralement réinventé, et un présent non moins ravageur : sa liaison avec la sensuelle Faunia, femme de ménage et vachère de trente-quatre ans, prétendument illettrée, et talonnée par un ex-mari vétéran du Vietnam, obsédé par la vengeance et le meurtre.
    Après Pastorale américaine et J'ai épousé un communiste, La tache, roman brutal et subtil, complète la trilogie de Philip Roth sur l'identité de l'individu dans les grands bouleversements de l'Amérique de l'après-guerre, où tout est équivoque et rien n'est sans mélange, car la tache «est en chacun, inhérente, à demeure, constitutive, elle qui préexiste à la désobéissance, qui englobe la désobéisssance, défie toute explication, toute compréhension. C'est pourquoi laver cette souillure n'est qu'une plaisanterie de barbare et le fantasme de pureté terrifiant.»

    Ajouter au panier
    En stock
  • Dragon ball t.3

    Akira Toriyama

    Songoku et Krilin sont arrivés au terme de leur entraînement intensif. En guise d'ultime épreuve, Kamé Sennin les inscrit au célèbre tournoi mondial des arts martiaux. Passant brillamment les phases éliminatoires, nos deux complices bouleversent tous les pronostics et s'avancent vers le haut du classement, sans se douter un seul instant que leur maître s'est inscrit incognito pour affronter ses élèves, sous l'identité du mystérieux Jackie Chun. Krilin est le premier à en faire les frais

  • Dragon Ball T.1

    Akira Toriyama

    Shônen désigne les manga destinés à un public adolescent de sexe masculin et généralement conçu par des hommes. Ce genre privilégie l'action, les combats, ou même le sport et les histoires de lycéens. Le plus souvent le shônen suit une trame établie : le héros est orphelin ou vit loin de ses parents. Il est honnête et innocent, il est doté de pouvoirs hors normes et parfois magiques, et se bat pour terrasser le mal.

empty