Tels Quels, vos derniers achats.

  • À trente ans passés, Ignatus vit encore cloîtré chez sa mère, à La Nouvelle-Orléans. Harassée par ses frasques, celle-ci le somme de trouver du travail. C'est sans compter avec sa silhouette éléphantesque et son arrogance bizarre. Chef-d'oeuvre de la littérature américaine, La Conjuration des imbéciles offre le génial portrait d'un Don Quichotte yankee inclassable, et culte.


    « Écrit au début des années soixante par un jeune inconnu qui devait se suicider en 1969, à l'âge de trente-deux ans, parce qu'il se croyait un écrivain raté, La Conjuration des imbéciles n'a été éditée qu'en 1980. Le plus drôle dans cette histoire, pour peu qu'on goûte l'humour noir, c'est qu'aussitôt publié, le roman a connu un immense succès outre-Atlantique et s'est vu couronné en 1981 par le prestigieux prix Pulitzer. Une façon pour les Américains de démentir à retardement le pied de nez posthume que leur adressait l'écrivain, plaçant en exergue à son livre cette citation de Swift: "Quand un vrai génie apparaît en ce bas monde, on peut le reconnaître à ce signe que les imbéciles sont tous ligués contre lui." » - Bernard Le Saux, Le Matin

    Ajouter au panier
    En stock
  • Algernon est une souris dont le traitement du Pr Nemur et du Dr Strauss vient de décupler l'intelligence. Enhardis par cette réussite, les savants tentent, avec l'assistance de la psychologue Alice Kinnian, d'appliquer leur découverte à Charlie Gordon, un simple d'esprit. C'est bientôt l'extraordinaire éveil de l'intelligence pour le jeune homme. Il découvre un monde dont il avait toujours été exclu, et l'amour qui naît entre Alice et lui achève de le métamorphoser.
    Mais un jour, les facultés supérieures d'Algernon commencent à décliner... Cette édition augmentée contient, en plus du roman, la nouvelle originale " Des fleurs pour Algernon ", ainsi que l'essai autobiographique Algernon, Charlie et moi.

    Ajouter au panier
    En stock
  • La Bible

    Péter Nádas

    • Phebus
    • 3 Octobre 2019

    Premier roman de Péter Nádas paru en 1967, La Bible est un formidable condensé des puissantes qualités romanesques de l'auteur. Comme dans les longs chefs-d'oeuvre qu'il écrira vingt ou trente ans plus tard (La fin d'un roman de famille ou Histoires parallèles, par exemple), on retrouve ce mélange unique d'ironie, de tension sexuelle, de violence et de descriptions. En une soixantaine de pages, Péter Nádas esquisse le tableau d'une enfance dans la Hongrie d'avant 1956 en même temps qu'il offre à son lecteur une merveille de court roman cruel et réduit à l'essentiel : quelques scènes, un quasi huis clos, trois personnages principaux. Traduit notamment en allemand, ce premier roman donne à voir un autre Péter Nádas, effacé depuis par le statut de géant des lettres contemporaines et d'auteur prolixe habitué aux fresques de plus de 1000 pages.

  • Chi Chi est une jeune fille comme les autres. Sauf qu'elle ne ressemble pas du tout aux posters des magazines. Et que le principal du Lycée écorche son nom quand il fait l'appel. Chi Chi aurait préféré s'appeler Marie, Isabelle ou Sophie. D'ailleurs, sa mère dit qu'elle est une « banane » : jaune à l'extérieur et blanche à l'intérieur.
    Chi Chi a grandi dans le 13e arrondissement qu'elle arpente chaque soir pour livrer les plats du restaurant familial L'Extrême-Orient. Elle a l'impression de vivre dans un cliché, parle mal sa langue maternelle, et l'Asie lui semble une terre exotique, même si elle est rompue aux traditions du Nouvel An Lunaire.
    Quand sa mère lui dit : « Nous sommes des Chinois du Cambodge », elle ne trouve pas la région correspondante sur la mappemonde, ni son histoire tragique dans ses livres scolaires.

  • À trois reprises, la réflexion de Gilles Deleuze s'est dirigée spécifiquement sur les arts scéniques : dans l'introduction à Différence et répétition, dans un essai qui accompagne un texte de théâtre du metteur en scène italien Carmelo Bene (« Un manifeste de moins ») et un autre qui fait suite à une série de pièces brèves de Samuel Beckett (« L'Épuisé »). Les notions proposées là par le philosophe - celles de « mouvement », « différence », « répétition », « minoration », « variation », « devenir », « disjonction », « inclusion », « épuisement », « ouverture » - invitent la réflexion sur le théâtre contemporain à un vivifiant déplacement : une sorte d'appel à penser celui-ci de manière plus inventive et moins cloisonnée. Inversement, poser le regard sur ces trois textes donne d'approfondir, depuis une pratique concrète (le théâtre donc), le dialogue avec la pensée deleuzienne ainsi que la compréhension qu'aujourd'hui l'on a de cette dernière.

  • Performance Now propose un état des lieux en images de la performance contemporaine menée par une jeune génération d'artistes depuis le début du XXIe siècle sur les six continents. Ce livre révèle ainsi l'importance qu'a pris ce genre artistique aujourd'hui et comment elle véhicule une nouvelle forme de communication créative en étudiant différents types de performances, liées à la danse, au film, à l'architecture, à visée politique ou émotionnelle, etc. Marina Abramovic, Allora & Calzadilla, Pavel Althamer, Francis Alÿs, Matthew Barney, Tania Bruguera, Omer Fast, Christian Jankowski ou encore Roman Ondák sont quelques-uns des artistes inclus dans ce livre.

  • Dans la continuité de Qu'est-ce que la dramaturgie ? - publié en mai 2010 dans la même collection -, Joseph Danan soulève, dans ce nouvel essai, la question de la place et de l'avenir du texte théâtral face à des spectacles-performances de plus en plus présents sur la scène contemporaine. L'occasion de redéfinir ce qu'est l'art de la performance à travers des artistes majeurs, d'Antonin Artaud à Romeo Castellucci, et de mettre en relief l'avenir de l'écriture théâtrale.
    Joseph Danan mène une triple activité d'écrivain, d'enseignant et de dramaturge auprès du metteur en scène Alain Bézu. Il est professeur à l'Institut d'études théâtrales (Sorbonne Nouvelle - Paris III) où il enseigne la dramaturgie contemporaine. Ses dernières pièces sont éditées chez Actes Sud-Papiers. Son dernier essai, Qu'est-ce que la dramaturgie ?, a été publié chez Actes Sud-Papiers en 2010, et plus récemment L'Atelier d'écriture théâtrale en compagnie de Jean-Pierre Sarrazac (Actes Sud- Papiers, coll. «Apprendre», 2012).

  • "Je dirai donc pour commencer : chorégraphier c'est incarner une abstraction. Ou pour mettre la formule dans l'autre sens : une chorégraphie c'est une calligraphie de l'incarnation." Anne Teresa de Keersmaeker

  • Dix-neuf contributions (metteurs en scène, universitaires et écrivains) nous éclairent à ce sujet.
    Cet ouvrage nous offre un large panorama de points de vue pour comprendre les mutations à l'oeuvre dans le texte dramatique aujourd'hui. Certains articles explorent ou déconstruisent l'oeuvre et la pensée de personnalités comme Antoine Vitez, Koltès, Beckett ou Artaud, et d'autres parviennent dans le contexte actuel à une analyse formelle qui nous permet de tisser des liens entre les différentes instances textuelles. Qu'est-ce, aujourd'hui, qu'un texte de théâtre ? Ne pourrait-on pas convenir, très concrètement, qu'il s'agit d'un texte écrit pour le théâtre ? Que seraient les qualités d'un texte au théâtre, en définitive ?

  • Stress, angoisses, douleurs, tensions... Le yoga méditation est le yoga antistress le plus efficace pour les healthy girl sous pression. Grâce à des postures de yoga qui relaxent le corps et préparent l'esprit à méditer, le yoga-méditation apporte bien-être, forme, détente et énergie. Le sport feel good !

    Au programme :
    - Les différentes techniques de yoga-méditation (yoga du sommeil, méditation, yin yoga, yoga des doigts...), pour trouver celle qui convient le mieux à chacune.
    - Les meilleures postures de yoga et les exercices respiratoires pour détendre profondément les muscles de tout le corps et se détendre.
    - Des exercices de méditation, pour calmer ses pensées et ses émotions.
    - Des routines yoga méditation pour chaque moment de la journée (matin, soir, week-end, bureau) et pour l'humeur du moment (agitation, irritation, anxiété, angoisse, fatigue).
    - Les conseils supplémentaires food et lifestyle, pour cocooner tout l'organisme et booster son bien-être !

  • Les routines font briller l'instant ! Instaurer un rituel, c'est isoler un moment du quotidien pour y ouvrir un espace de bien-être, célébrer l'instant tout en prenant soin de soi en pleine conscience. Bref, un rituel rend la vie plus intense et diffuse des good vibes en soi ! Le must ? Grâce à la plasticité cérébrale, la régularité du rituel démultiplie ses effets feel good !
    Détente, énergie, bien-être, positive attitude... le yoga a une routine pour chaque moment et chaque besoin.
    Prenez soin de vous, tout le temps, partout ! Grâce à vos nouvelles routines de yoga, intégrez des bulles de bien-être dans votre quotidien !
    Au programme :
    - Les principes de routines yoga réussies : être régulière, poser une intention, vivre sa séance en pleine conscience, bien respirer... Mais aussi être positive au quotidien et manger sainement, car pas de routine yoga efficace sans lifestyle yoga healthy !
    - Les routines yoga quotidiennes, les morning et evening routines indispensables qui permettent de commencer la journée sur une note positive et confiante, et de bien la clore pour s'endormir sereine et satisfaite.
    - Les routines yoga week-end, le moment yoga spécial cocooning et récupération ! L'idée ? Une journée entière pour se détoxifier des soucis et des excès de la semaine, pour relaxer son corps membre par membre, pour se faire un soin beauté cocooning... De quoi se ressourcer !
    - Les routines de yoga mensuelles, calées sur le rythme féminin et lunaire. Pour être en phase avec soi et son cycle et se cocooner grâce au yoga !
    - Les routines yoga selon le moment de l'année, pour vivre au rythme des saisons, car chaque moment compte et doit être célébré ! Avec pour chaque saison un programme composé d'une séance de yoga, un rituel symbolique, un conseil food adapté et un exercice good vibes.

  • LE yoga des guerrières ! Intensif, il fait transpirer et il muscle à force de maintenir les postures et de les enchaîner à un rythme soutenu. En plus de renforcer le corps, il renforce l'esprit : à chaque étape on devient plus forte, plus confiante. Be powerful !

    Avec Mon cahier Strong yoga :
    Lancez-vous dans 6 semaines de training yoga, en travaillant le corps et le mental à chaque séance, et en allant de plus en plus loin à chaque étape.
    Sculptez tout votre corps en mixant yoga cardio brûle-graisses et yoga qui muscle. Haut du corps, bas du corps, abdos... rien ne sera épargné ! Se sentir forte dans son corps, c'est se sentir sûre dans sa tête !
    Réveillez votre force intérieure ! Avec des postures spéciales pour vous connecter avec vous-même, ouvrir votre coeur, vous affirmer, booster votre confiance et révéler votre puissance personnelle. En mode amazone !
    Adoptez la nutrition strong, qui optimisera votre training yoga et vous apportera de quoi vous sentir forte, libre, pleine d'énergie, bien dans votre corps et dans votre esprit !

  • Une nouvelle aventure commence pour Sacha et son fidèle Pikachu ! Les voilà en vacances à Alola, un archipel paradisiaque. Ils y rencontrent de nouveaux Pokémon à chaque coin de rue... Mais le plus fou, c'est le lieu fantastique que découvre le Dresseur : l'école Pokémon !

  • A l'école Pokémon, c'est la rentrée pour Sacha et son Pikachu ! Et pour l'occasion, ses nouveaux amis lui ont préparé une petite surprise... Le Dresseur va devoir faire ses preuves plus tôt qu'il ne le pensait. En particulier, lors d'un duel que personne n'avait prévu !

  • Cette année, nous fêtons les 100 ans de la naissance de Michel Audiard. On le sait peu, mais l'auteur des «Tontons flingueurs »ou de «Mélodie en sous-sol »est celui qui a le plus adapté Georges Simenon au cinéma. Entre 1956 et 1961, il a collaboré à pas moins de six films tirés de l'oeuvre de l'écrivain belge, le père de Maigret, auquel il vouait une grande admiration, le tenant pour "le plus grand romancier vivant". Ce volume donne à lire les scénarios de trois de ces adaptations, dont Audiard fut à la fois le coscénariste et le dialoguiste : «Le Sang à la tête» (1956) de Gilles Grangier, «Maigret tend un piège» (1958) de Jean Delannoy et «Le Président» d'Henri Verneuil (1961). Trois films qui ont Jean Gabin pour acteur principal, à l'époque où Michel Audiard était son dialoguiste attitré et où l'acteur était devenu l'interprète simenonien par excellence.

  • «Quand j'avais vingt ans, j'ignorais si je parviendrais à devenir réalisateur mais aimer le cinéma et m'y dévouer corps et âme, je savais que c'était en moi. La cinéphilie m'a permis de trouver ma place dans l'existence.» Bertrand Tavernier Voici la conversation que Thierry Frémaux a menée avec Bertrand Tavernier pour ouvrir la nouvelle édition d'Amis Américains, qui reparait en ce mois d'octobre 2019. Pour ceux qui possèdent déjà l'ouvrage, elle est publiée en volume indépendant et de surcroit, dans une version légèrement plus longue.
    Le réalisateur, connu pour son intarissable érudition et sa cinéphilie généreuse, revient sur la naissance d'une passion et aborde de nombreux sujets liés à l'Amérique et à son cinéma : les grands auteurs classiques, la Liste Noire et le McCarthysme, la guerre de Sécession et le politiquement correct. On y croise également Clint Eastwood et Quentin Tarantino, Claude Chabrol et Jean-Pierre Melville, des producteurs de l'âge d'or d'Hollywood, quelques scénaristes oubliés ainsi que Steve Tesich et Russel Banks. Du Tavernier en direct pour un texte simulant et souvent émouvant.

  • La nouvelle de Mme de Lafayette, avec des photos en couleurs du film de B. Tavernier. Dans le dossier associé, 20 questions traitées pour comparer la nouvelle et le film.
      La nouvelle Soigneusement annoté, le récit de Mme de Lafayette relate comment, au XVIe siècle, durant les guerres de religion, la jeune Renée de Mézières est contrainte d'épouser le prince de Montpensier alors qu'elle en aime un autre.
      Le film Le film, restitué dans l'ouvrage à travers des photogrammes,   épouse fidèlement l'intrigue et la structure de la nouvelle mais donne vie, selon les termes de B. Tavernier, à tous ses «  creux  »  : l'éducation de la princesse, la relation amoureuse, la vie à la cour, la violence du contexte guerrier.
      Le dossier * des repères historiques, culturels et biographiques * 20 questions traitées pour comparer la nouvelle et le film * des lectures des images du film  

  • Six heures du matin : Berthe, cent deux ans, canarde l'escouade de flics qui a pris d'assaut sa chaumière auvergnate.
    Huit heures : l'inspecteur Ventura entame la garde à vue la plus ahurissante de sa carrière. La grand-mère au Luger vide son sac, et le récit de sa vie est un feu d'artifice. Il y est question de meurtriers en cavale, de veuve noire et de nazi enterré dans sa cave. Alors... Aveux, confession ou règlement de comptes ? Ventura ne sait pas à quel jeu de dupes joue la vieille édentée, mais il sent qu'il va falloir creuser. Et pas qu'un peu.

  • Dans ce nouveau roman, Richard Powers embrasse un sujet aussi vaste que le monde : celui de la nature et de nos liens avec elle. Les destins des protagonistes de ce récit, un psychologue, un étudiant, un concepteur de jeux électroniques, un photographe amateur, une botaniste visionnaire, s'entrelacent autour de ce qui est peut-être le premier et le dernier mystère du monde : la communication entre les arbres. Au fil d'une éco-fiction aux dimensions symphoniques, avec au centre du récit un séquoia menacé de destruction, Richard Powers explore ici le drame écologique et notre lente noyade dans le cyber-world, et nous rappelle que sans la nature notre culture n'est que ruine de l'âme.

    Ajouter au panier
    En stock
  • L possède un énorme cerveau - quasiment autant de neurones qu'un chat - localisé en partie dans ses huit bras. Il « voit » et « goûte » avec la peau, dont la couleur change instantanément pour mieux le camoufler. Dépourvu d'os, il se faufile à travers la moindre fente. Il joue, adore collectionner les objets, apprend de ses erreurs et reconnaît les humains... Ce prince des profondeurs, c'est le poulpe, dont on prend aujourd'hui la mesure de l'intelligence, déjà pressentie par Charles Darwin.
    Mais il y a plus extraordinaire encore... En explorant Octopolis, une étrange cité sous-marine fondée par des poulpes, Peter Godfrey-Smith découvre des animaux capables d'interactions complexes et dotés de surprenantes personnalités. De quelle conscience témoignent-ils ? Se pourrait-il que nous ne soyons pas la seule branche du vivant à disposer d'un « moi » intérieur ? Que nous apprennent ces céphalopodes sur notre propre intelligence ?
    Une fascinante rencontre du troisième type.

  • Le discours

    Fabrice Caro

    « Tu sais, ça ferait très plaisir à ta soeur si tu faisais un petit discours le jour de la cérémonie. » C'est le début d'un dîner de famille pendant lequel Adrien, la quarantaine déprimée, attend désespérément une réponse au message qu'il vient d'envoyer à sa copine, qui l'a laissé pour « faire une pause ». Vivre en même temps un chagrin d'amour et les obligations familiales, c'est être seul au monde. Entre le gratin dauphinois et les amorces de discours, toutes plus absurdes les unes que les autres, se dessine un itinéraire sentimental touchant et désabusé, digne des meilleures comédies romantiques. Un récit savamment construit où le rire le dispute à l'émotion.

  • Contes de Perrault, Grimm, Andersen. Au pays enchanté des contes, il n'est pas rare de croiser des chats bottés, des princesses au bois dormant, des petits canards qui se trouvent très laids ou des princesses ne supportant pas les petits pois... MM. Perrault, Grimm et Andersen sont les maîtres du genre ! Une anthologie qui permet de lire des contes des trois auteurs et de mieux comprendre les caractéristiques du genre. Avec toutes les ressources d'oeuvres et thèmes, des repères sur le contexte et les genres, un questionnaire pour chaque texte, avec des " petites leçons " sur les notions en jeu, des textes échos, pour construire une culture littéraire, des reproductions d'oeuvres patrimoniales de l'histoire des arts.

  • L'Américaine

    Catherine Bardon

    Septembre 1961. Depuis le pont du bateau sur lequel elle a embarqué, Ruth tourne le dos à son île natale, la République Dominicaine. En ligne de mire : New York. Elle en est sûre, bientôt elle sera journaliste comme l'était son père, Wilhelm. Très vite, elle devient une véritable New-Yorkaise et vit au rythme du rock, de l'amitié et des amours. Des bouleversements du temps aussi : l'assassinat de Kennedy, la marche pour les droits civiques, les frémissements de la contre-culture, l'opposition à la guerre du Viêt Nam...
    Mais Ruth, qui a laissé les siens dans un pays gangrené par la dictature, se cherche. Dans cette période de doute, elle est entourée par trois femmes fortes et inspirantes. Sa mère Almah en République Dominicaine, sa tante Myriam à New York et sa marraine Svenja en Israël symbolisent son déchirement entre ses racines multiples. Qui est- elle vraiment ? Dominicaine, née de parents juifs autrichiens ? Américaine d'adoption ? Où va-t-elle construire sa vie ?

    Ajouter au panier
    En stock
empty